Historique

LE CONSISTOIRE ISRAÉLITE SEPHARADE DE LYON CÉLÈBRE SES 100 ANS

Le 24 Janvier 2010, est jour de fête pour toute la Communauté des Sépharades de LYON descendants des judéo-espagnols venus de l’Empire Ottoman, ceux venus d’Afrique du Nord et de tout le bassin de la Méditerranée.

La création d’une communauté est avant tout une aventure humaine qui a traversé le temps et ses vicissitudes.

Tout a commencé avec un homme : Nissim MEYOHASS. Il est né à Constantinople, il est marié, a deux garçons. A 31 ans, il débarque à Lyon pour ses affaires commerciales. Il découvre 3 autres familles judéo-espagnoles. Nous sommes en 1905.

En 1909, avec ce noyau de communauté, il devient vice-président de la 429ème Société de Secours Mutuel (un ancêtre de ce qui sera la Sécurité Sociale). Pendant la Grande Guerre, elle aidera les « israélites ottomans de la colonie » volontaires dans l’armée française.

En 1919, ce sont 100 familles qui adhèrent à la Communauté des Israélites Séphardim de rite espagnol. Nissim MEYOHASS devient le Président, de même, Président de la 429ème Société de Secours Mutuel, également, Président de la Section Lyonnaise de la Fédération Sioniste de France ( en1917, la Déclaration Balfour permet l’établissement d’un foyer juif en Palestine).

Bien avant la guerre de 1914 – 1918, l’Empire Ottoman est en pleine décomposition : 1913, le rattachement de Salonique (la Ville des Juifs) à la Grèce, le terrible incendie de cette ville riche de 44 synagogues et Yéchivot, en 1917. En 1920, le traité de Sèvres consacre le démembrement de l’Empire Ottoman au profit de la France (Liban-Syrie) et la Grande Bretagne (Irak Palestine-Transjordanie) – En 1923, Ataturk fonde la République Turque.

Autant d’évènements politiques qui amèneront les Juifs à s’exiler vers l’Occident et sa civilisation. Mais pourquoi la France ? Précisément par l’influence de l’Alliance Israélite Universelle créée à Paris en 1860 qui a fondé son école sur tout le pourtour Méditerranéen.

Les Judéo-Espagnols s’installent à Lyon, dans le quartier de la Guillotière ou se situe la Synagogue pour les plus modestes, ainsi que dans le quartier de la Croix Rousse, mais aussi dans le prestigieux Centre Ville pour les plus anciens et plus avantagés.

D’après le recensement de population de 1936, Lyon compte 850 sépharades (550 adultes et 300 enfants de moins de 18 ans).

En 1935, la Synagogue occupera les locaux 47 Rue Montesquieu avec comme Président Jacques ESKENAZI, fidèle compagnon de route de Nissim MEYOHASS. Il aura la lourde charge de faire fonctionner la Communauté pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle sera durement éprouvée par la déportation de Nissim MEYOHASS, du Rabbin Léon Yéhouda MOHEL , par l’exécution sommaire de son secrétaire, Elie ELMALEK et du fondateur de la Hévra Kadicha, Jacob MOLHO et de bien d’autres membres de la Communauté.

1945 – 1955 sont les années de redémarrage avec notamment l’arrivée d’un jeune rabbin venu de Constantine (Algérie), Benjamin ASSOULINE.

En 1955, une nouvelle équipe de « Jeunes Turcs » se constitue avec Léon Elie COHEN, venu d’Algérie et un jeune trésorier André MOLHO.

En 1962, avec l’exode des Juifs d’Afrique du Nord, la Communauté accueille les nouveaux arrivants, ouvre des oratoires dans la périphérie lyonnaise, agrandit ses locaux devenus trop exigus.

En 1963, sont crées les Services de la Cacherouth indépendants de celui existant par le Rabbin Elie BENSOUSSAN.

En 1968, voit l’acquisition d’un terrain à Champagne au Mont d’Or pour implanter un nouveau Cimetière.

En 1972, l’arrivée du nouveau Rabbin Joseph TOLEDANO apporte un renouveau aux institutions : création du Matan Basseter , d’un Comité de Parents d’élèves.

En 1976, avec beaucoup d’engagement et de détermination, l’équipe Elie COHEN – André MO.HO – Rabbin Joseph TOLEDANO permet la construction de la nouvelle synagogue qui prend le nom de « NEVEH CHALOM », qui est inaugurée le 29 janvier 1978 en présence de personnalités juives de Paris et d’Israël.

Jusqu’en 1986, André MOLHO devenu Président du Consistoire Israélite Sépharade, emploiera toute son énergie pour diriger avec harmonie une Communauté prestigieuse et variée.

Après sa brutale disparition, se succèderont différentes équipes qui apporteront chacune leur pierre à l’édifice communautaire :

Emile AZOULAY et la création de la crèche « Les Petits de la Guill »

Arié TOLEDANO et la construction d’un nouveau foyer d’animation « Salle Jean DANON »

Marcel AMSALLEM et la construction du Centre YONA, consacré à la jeunesse.

Aussi, après le départ en Israël du Rabbin TOLEDANO, se sont succédés, le Rabbin Charles PEREZ, le Rabbin Yves MARCIANO, le Rabbin Mikaël TOUITOU.

A ce jour, la communauté est dirigée par Pierre BENZAKIN, le Rabbin est Yaacov NEZRI ;

La Communauté de Neveh Chalom est forte de 700 familles, 200 enfants fréquentent le Talmud Thora.

Le centre aéré a accueilli 400 enfants par les différentes vacances en 2009, 30 enfants 4/6 ans et 7/12 ans sont accueillis alternativement chaque dimanche.

Souhaitons longue vie à cette vieille et jeune Communauté de Neveh Chalom. Réussite pour toutes les entreprises futures.

Jacques ELMALEK

Jour de fête à Neveh Chalom pour le centenaire de sa création

En ce dimanche 24 janvier 2010, toute la Communauté des Sepharades de Lyon, s’est rassemblée pour fêter l’évènement les 100 ans de son existence. Bien sûr 100 ans, ce n’est rien quand on pense aux presque 6000 ans d’histoire du peuple juif. Mais il était important de se réjouir de se réjouir, de se retrouver pour évoquer le chemin parcouru depuis sa création en 1909. Deux diaporamas ont été réalisés et projetés pour raconter l’histoire de la communauté à travers ses rabbins, ses présidents, ses réalisations et les différents évènements qui rythment la vie des juifs d’hier et d’aujourdhui. Le regard que l’on porte pour les anciens est d’autant plus émouvant que beaucoup ont disparu aujourd’hui.

L’ensemble des installations de Neveh Chalom ont toutes été occupées par différentes animations durant la journée.

Le Centre Yona s’est transformé en brasserie où il a été possible de consommer choucroute royale ou schwarma sous les portraits des personnalités communautaires qui ont marqué ce siècle.

Les 400 enfants n’ont pas été oubliés, puisque des animateurs les occupaient durant toute cette journée dans les classes et foyer avec : magicien, structure gonflable, ateliers de création et aussi barbe à papa !

La synagogue a été investie pour deux conférences présentées par Rav Elie LEMMEL qui a proposé de parler « des nouveaux défis de la famille » exposé fort apprécié par tous les participants.

La journée s’est achevée par un office solennel mais aussi par les discours du Président du CIS, Pierre BENZAKIN, un ancien Président, Arié TOLEDANO, également le Président du CIRRAC, Marcel DREYFUSS. Des chants traditionnels ont été interprétés par un chœur d’enfants du Talmud Thora, mais également par le rabbin Yaacov NEZRI, Yannick et Jérôme COHEN.

En fin le tirage de la tombola a clôturé cette magnifique journée que certains aimeraient voir se reproduire plus souvent.

Félicitations aux maîtres d’œuvre de cette journée : la directrice du Talmud Thora : Yaël NEZRI et la directrice administrative du CIS : Sylvie AMAR.

Longue vie à Neveh Chalom et réussite pour ses projets futurs.

Jacques ELMALEK

Nous sommes le

5 Tevet 5779

Horaires Chabbat

Shabbat   VAYICHLA’H

Vendredi 24

  • Minha à 16h40

Samedi 25

  • Chaharit :8h30
  • Minha :16H20

Fin du Shabbat à Lyon :17h 56

Téléchargez notre newsletter

video des 100 ans de neveh


Les 100ans du CIS 1909 à 2009

40 ans du Matan basseter


Les 40 ans matan basseter